La Barbotte       La Butte du Châtel


A l'entrée sud-ouest du bourg
de Saint-Aubin-de-Courteraie
était installée, à cheval sur la maison,
une coupole de 3m de diamètre,
munie d'une trappe de 1,07m de largeur.
 
   



La construction du cercle de roulement, de l'armature
et le positionnement des tôles se sont effectués au sol.

  
La construction de piliers, jambes de force en béton et d'une charpente complémentaire
a été nécessaire pour soutenir la coupole et la toiture.
On aperçoit les premiers instruments installés dont un objectif d'aviation américain
qui a permis d'obtenir un cliché de la comète Mrkos, en août 1957.
 


  
La coupole a été installée sans échafaudage,
en utilisant seulement des échelles de couvreur.
La coupole et la maison
vues côté cour.
 


      
L'installation astronomique de 1959 comprenait : un télescope Newton-Cassegrain de 257mm, un coronographe de 80mm
pour observer les protubérances solaires, une lunette guide de 80mm, et deux chambres photographiques de 80 et 120mm.



L'équatorial "maison" dont l'axe polaire provient d'un moyeu
de char allemand, détruit le 14 août 1944.
Il supporte allègrement un télescope de 400mm et, à droite,
un gros objectif de l'aviation américaine,
associé à une caméra 35mm, véritable pièce de musée,
permettant de filmer les éclipses de Lune.
  Une partie de la monture équatoriale et son dispositif électromécanique d'entraînement horaire installés sur le pilier central de l'observatoire (moteur synchrone, équipé de masselottes, qu'il fallait lancer à la main ; différentiel constitué de pignons de "Meccano" ; variateur de vitesse composé d'une roue caoutchoutée pouvant être déplacée sur un plateau par l'intermédiaire d'une manivelle)

Détails du dispositif d'entraînement        Détails (suite)
 


Un jour un visiteur, astronome amateur américain, surpris par ces réalisations, m'a déclaré :
"si vous veniez aux Etats-Unis, les grands observatoires vous seraient ouverts !"